vendredi 13 juillet 2018

Grand pont



   Les rives nivernaise  et berrichonne de la Loire sont reliées en 1833 à Cosne sur Loire  par deux  ponts suspendus à chaussée en bois,.... ouvrages  bien entendu  à  péage, que  le rachat de la concession  par l'Etat en 1885 ,  permet de supprimer.



 Le premier ( dit "grand pont") est emplacé en 1928 par pont en béton construit par la succursale française de  Christiani et Nielsen , entreprise spécialisée dans la construction de ponts en béton armé, fondée en 1904 par Rudolf Christiani, ingénieur danois et Aage Nielsen, capitaine de la marine royale danoise. (Ce sont eux qui réalisent la gare maritime de Cherbourg en 1927). Pendant les travaux, une passerelle provisoire est mise en place .

1928, le nouveau pont en fin de construction



  Le Grand pont est détruit par des bombardements en 1940 et, remplacé par plusieurs passerelles provisoires de 1940 à 1960

1940 : soldats allemands devant le pont détruit




  En 1959 l'entreprise Baudin-Châteauneuf reconstruit entièrement l'ouvrage  selon une technique proche de celle du pont de Tancarville ( en plus simple quand même...)




photo 2012 : site Structurae

  En 2011, une inspection de l'ouvrage  y découvre des fissures,  dont la gravité s'accélère en 2018, au point de devoir interdire son franchissement par les poids-lourds.


 Quant au "petit" pont il est également construit en 1832, puis refait en béton en 1928.


  Reconstruit partiellement après-guerre (il a été moins touché que le grand) il est remplacé en 1986 par le pont actuel dont on ne remarque presque plus l'arche au dessus de la  "petite loire" dont le lit est beaucoup plus étroit qu'il y a cent ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire