samedi 3 juin 2017

Le pont du P.O.

   La ligne Bourges-Cosne est déclarée d’utilité publique en 1888  pour relier les fabriques d’armes de Bourges à Toul puis à la frontière franco-allemande sans passer par Paris( et son agitation populaire redoutée..) Le viaduc de Port-Aubry en est un élément spectaculaire: il franchit  la Loire entre Cosne-sur-Loire (Nièvre) et  Bannay (Cher)..Construit en treillis métallique par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, on le surnomme localement le « pont du P.-O. ». Il est emprunté  par un premier  convoi  le 18 décembre 1893.




 Le 17 juin 1940, deux soldats français, le capitaine Buc et le brigadier Rault, sont tués en tentant sans sucès de  le défendre .
collection G Bauchet
    
  Pour permettre à leurs véhicules de l’emprunter  le commandement allemand réquisitionne toutes les planches disponibles chez les fabricants de meubles et les menuisiers pour recouvrir une des deux voies ferrées,car c'est le seul point de passage de la Loire à Cosne , le pont routier ayant été bombardé.  Pour le retour d’exode à l’été 1940,les voitures des réfugiés seront autorisés à l'emprunter.




             En juillet 1944, l’occupant allemand fait exploser la 3e travée.


  Reconstruit, il est mis à voie unique en 1950, comme le reste de la ligne Saint-Germain-du-Puy à Cosne-Cours-sur-Loire  , la voie côté amont est déposée ( c'est celle qui avait été recouverte de planches par les allemands...) Les trois trains de voyageurs  qui circulaient chaque jour entre Bourges et Cosne-sur-Loire en empruntant le viaduc disparaissent en 1966. 



  La section Veaugues - Sancerre ayant été déférrée immediatement après,  le pont ne voit pratiquement plus passer ques les trains de marchandises Cosne - Sancerre   jusqu'à l'arrêt de tout traffic en juin 1987.... sauf sur la section Cosne Saint-Satur ( classée "ligne non exploitée") qui supporte la desserte des silos céréaliers  de Saint Satur jusqu'en 1999.

le pont en 2015



 Depuis 2004 il est le point de départ d'une activité "insolite" : le vélorail ou cyclorail...



2 commentaires:

  1. Belle présentation avec une photo, celle avec le train sur le pont, que je ne connaissais pas! Cependant, si la section de Veaugues à St-germain a bien été fermée en Juin 1987, les trains de céréales et d'engrais ont continué à circuler entre Cosne et St-Satur jusqu'à l'accident de Blaye en 1999 (Avril?), qui a conduit à la fermeture du silo de St-Satur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vrai que selon les "sources" la date de l'arrêt définitif du trafic desservant les silos varie... ceci étant peut être du au statut de "ligne non exploitée" du tronçon Cosne Saint Satur.

      Supprimer