mardi 29 mai 2018

Dans un fauteuil





     Les 8 et 9 janvier  1977  a lieu l'assemblée générale constitutive de la nouvelle  Fédération Française Handisport (FFH) , qui  fusionne  plusieurs associations existant auparavant.

    Pour  sélectionner des athlètes devant représenter la France aux “Olympics Games for the Disabled” (Jeux Olympiques pour les handicapés, précurseurs des jeux Paralympiques) qui doivent se dérouler l’été, un comité d’organisation  parrainé par Guy Drut (champion olympique du 110 m haies en 1976) et Marie- Christine Debourse (championne de France de saut en hauteur et de pentathlon jusqu’en 1977) lance les Jeux pré-olympiques.

  Les 1ers Jeux préolympiques servent aussi de Championnats de France "handisport", et ils ont  lieu à Saint-Nazaire , les suivants se passent à Tours.

   Les 3èmes jeux pré-olympiques sont organisés à Nevers en 1984 sous le patronage de Pierre Bérégovoy. Les conditions climatiques de la fin du mois de mai sont difficiles, les températures dépassent à peine 10° et il faut  fermer les écoles pour libérer les établissements scolaires et y recevoir les athlètes et leurs encadrements: les tentes prévues, au camping de Nevers sont  pleines d'eau ....
   Côté sportif, les épreuves de Nevers  sélectionnent 141 athlètes pour les Jeux Olympiques pour Handicapés Physiques (72 athlètes amputés, non- voyants et IMC iront à New York. 69 autres  athlètes , polios et paraplégiques, se "contenteront” de Stoke Mandeville, en Angleterre, qui remplace "au pied levé" le second site américain prévu initialement pour abriter les épreuve: l'organisateur  de l'évènement est tout simplement  parti en courant avec la caisse!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire