mardi 22 mai 2018

Sans fil

1904


 
  Au début du XXe siècle, on dénombre 200 troupes ambulantes  de théatre forain  qui se produisent sur des scènes  installées sous chapiteau en France, avec de grandes familles comme les Delemarre, Camp, Cavalier, ou Ferranti.
 Jules (1854-1930) et Henri (1858-1938) Delemarre  fondent en 1 878 le Théâtre Delemarre Frères.   C'est au départ un théâtre .de marionnettes à fils extrêmement élaborées , joué dans une structure  démontable (la plus grande de leur époque)  conçue par Jules Delemarre pour faciliter les tournées. C'est  un vrai théâtre, avec des loges et une galerie. Leur principale zone d' activité est le centre de la France ( Berry, Nivernais, Touraine, Val de loire,puis  Bretagne Sud , Charentes)
 Dans la dernière décade du XIXème siècle les Delemarre décident  de remplacer les  poupées par de vrais acteurs ... en gardant  la même structure de scène.



  L'attrait principal des théâtres forains  est leurs prix.  Alignés sur ceux des cinémas, ils sont en moyenne un tiers, voire moitié moins chers que ceux du théâtre "officiel".  La programmation est la même que celles des grandes tournées avec toutes les pièces à la mode. « Du comique, du cape et d’épée, du drame… », résument les frères Delemarre   dont la troupe occupe trente artistes toutes l'année.
  Les imprésarios de tournées classiques, comme  celle des tournées Baret  ne manqueronnt d'ailleurs jamais une occasion de se plaindre de la concurrence déloyale et évitent de présenter leurs spectacles aux périodes  les Frères Delemarre sont installés dans les villes.
 Les Frères Delemarre, puis leurs descendants à partir de 1910,  joueront avec leur troupe jusqu'en 1934 . 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire